Décontamination : une nécessité dans l’industrie agroalimentaire.

La décontamination est l’une des strictes exigences de l’industrie agroalimentaire en terme d’hygiène. Plus de détails dans cet article !

Les risques de contaminations dans l’industrie agroalimentaire.

L’industrie agroalimentaire (IAA) représente toutes les filières industrielles dont la fonction consiste en la transformation des productions agricoles, de chasse et de pêche, ce à destination de la consommation humaine ou animale. Elle est particulièrement concernée par les problématiques liées au nettoyage et à la décontamination de la salle blanche et du milieu de production, ceci dans le but de lutter contre les différentes sources de contamination. C’est un principe consacré : l’hygiène est absolument nécessaire pour limiter les risques de contaminations dans l’industrie agroalimentaire. Focus !

La sécurité sanitaire : une priorité des professionnels de l’agroalimentaire !

En IAA, les mesures d’hygiène visent l’obtention d’aliments et de conditionnements sains. Deux composantes entrent en ligne de compte dans ce cadre : la sécurité (aliments sans dangers, ni salmonelle, ni bouts de verre…) et la salubrité (aliments sains, ni mauvaise odeur, ni altérations, etc.). Les produits destinés à la consommation humaine touchent directement à la santé et nécessitent donc un traitement délicat lors de la phase de production. C’est d’ailleurs pour rester précautionneux qu’une salle blanche est requise pour bon nombre d’entre eux. Le leader de l’ultra propre Conformat est une réelle référence s’agissant de la décontamination de cet environnement particulier.

En effet, une salle dite blanche (encore appelée salle propre) est une pièce dans laquelle la concentration en particules est rigoureusement contrôlée de sorte à limiter au maximum les risques d’introduction, de génération et d’accumulations des contaminants microbiologiques. Et l’industrie agroalimentaire étant le secteur qui assure la quasi-totalité des produits proposés à la consommation, les normes relatives à l’hygiène de ce milieu sont assez strictes pour éviter bien des situations dommageables.

Cela coule de source : les matières premières utilisées dans le cadre de la fabrication des produits alimentaires doivent être placées dans des conditions telles que les risques de contaminations soient limités. La décontamination de l’espace s’impose donc pour respecter ce principe vital. Elle empêche la naissance et la prolifération d’organismes pathogènes, la génération de contamination par l’homme et garantit par la même occasion la sécurité du personnel travaillant en salle blanche.

Des mesures d’hygiène absolument nécessaires.

L’hygiène dans l’industrie agroalimentaire, notamment en dehors des cas d’utilisation de la salle propre, consiste également au contrôle des insectes et rongeurs susceptibles de contaminer les produits et l’environnement. Ce contrôle inclut de même les espèces non endémiques dans le cadre particulier de production, plus spécifiquement les espèces transportées par les matières premières, les éléments extérieurs entrants, et bien entendu le personnel qui peut tout aussi importer des bactéries. La décontamination est de fait utile pour sécuriser au maximum l’environnement.

La démarche à adopter est avant tout préventive afin de limiter toute intrusion au sein de l’usine. Pour ce faire, un contrôle rigoureux de l’état des bâtiments doit être effectué régulièrement et des mesures d’hygiène élémentaires doivent être inévitablement observées. De plus, les matières premières fournies doivent répondre à des critères organoleptiques, chimiques et microbiologiques précis que les fournisseurs se doivent normalement de respecter.

Pour l’assainissement des lieux, un sous-traitant spécialisé doit s’occuper des problèmes d’intrusion et fournir un rapport de visite qui devra énumérer les problèmes de propreté et de sécurité, ainsi que les types d’actions correctives qu’il serait utile d’entreprendre. Et s’il s’agissait de la salle blanche, la décontamination doit être faite avec un maximum d’efficacité et d’expertise afin d’éviter toute contamination par les micro-organismes.

Par ailleurs, il est important d’éviter la présence d’eau et de boues (fuites, flaques, etc.) parce que des organismes pathogènes peuvent y apparaitre très rapidement et proliférer à une vitesse impressionnante le milieu, surtout si la température ambiante est élevée. De telles sources de contamination présentent un réel danger sanitaire dans le secteur agroalimentaire.

Enfin, et c’est peut-être le plus important, chacun doit être conscient qu’il a une responsabilité vis-à-vis du public. Dans l’industrie agroalimentaire, il est primordial de procéder à la décontamination des lieux de production et maintenir parallèlement une hygiène irréprochable.

Article sponsorisé.

Commenter l'article