Les relations entre la révolution numérique et le droit.

Dans son article, Bernard Lamon, avocat, évoque la relation entre la révolution numérique et le droit et les incidences que cela peut engendrer au sein des entreprises.
L’objectif de cet article étant de proposer une thèse et un plan d’action. La thèse est que dans le mouvement de révolution numérique en cours, le droit constitue un élément essentiel de la stratégie des entreprises. Et cela doit conduire le chef d’entreprise qui veut s’adapter à considérer le droit comme un élément de la stratégie de son entreprise.

Dans cet article Bernard Lamon précise que "la révolution numérique impact également de nombreux outils juridiques" (NDLR : dont se servent les entreprises).
"On peut en trouver des exemples dans le financement d’entreprise, le contrat de travail, et la remise en cause du droit de propriété
."

L’auteur défend notamment la thèse suivante à savoir que :
- "le chef d’entreprise, de la start-up au grand groupe international, doit cesser de considérer le droit comme une somme de contraintes et le juriste comme un chef du contentieux des années 70 ou comme un scribe écrivant ce que les commerciaux et les opérationnels ont déterminé. Le juriste doit de son côté être capable de donner un véritable apport stratégique."
- le droit est un élément clef de la stratégie de l’entreprise, quelle que soit la taille de cette dernière : "Tout ne viendra que du management de haut niveau de l’entreprise."

L’article complet est à lire ici : "Les relations entre la révolution numérique et le droit".

Rédaction du site des Experts de l’entreprise.


Commenter l'article